La science est-elle incompatible avec la religion? Objet du texte :   Bien se représenter  c’est se faire une idée claire et distincte de quelque chose. Freud invite d’abord à bien se représenter un fait : le phénomène religieux a un poids énorme dans le monde. Les  religions  sont des grands  faits collectifs freud 5 leçons sur la psychanalyse pdf puissamment à donner au monde sa forme et sa couleur, sans doute à déterminer son destin.

Il faut  c’est-à-dire : il est absolument nécessaire de comprendre que la force de la religion tient à la force des intérêts humains qu’elle a pour mission de satisfaire. Une religion propose une conception du monde. En ce sens elle remplit une fonction théorique par où elle entre en conflit avec la science. Elle apaise les craintes et nourrit les espoirs d’un être confronté à l’angoisse de sa finitude et de sa misère existentielle. Il souligne ainsi la souveraineté des affects dans la vie des hommes.

Leur puissance est sans commune mesure avec les exigences pures de l’esprit telle que, par exemple l’exigence de vérité. Elle donne à ses adeptes un code de conduite et un système de pensée d’autant plus aptes à les cohérer qu’ils procèdent de l’autorité du sacré. Les religions ont en effet le pouvoir de cimenter idéologiquement les membres d’un groupe. Remarquons que le texte proposé à notre analyse ne fait que signaler la fonction théorique et la fonction politique. Il n’approfondit pas ces aspects du phénomène religieux même s’il est suffisamment explicite pour interdire de faire l’impasse sur leur importance. L’analyse freudienne se concentre sur la dimension psychologique du fait religieux, ce qui ne saurait nous étonner. Freud n’est ni un épistémologue ni un penseur politique.

Et pourquoi dans sa concurrence avec le discours religieux, le discours scientifique ne peut-il pas rivaliser ? Telles sont les questions que Freud affronte dans ce texte où il analyse le statut de la religion dans l’économie de l’existence humaine. L’une et l’autre satisfont la curiosité humaine. La curiosité est l’expression de la nature spirituelle de l’être humain.

Parce qu’il est esprit l’homme se pose des questions, il a besoin de s’expliquer le monde dans lequel il vit ou sa propre existence. Il veut savoir et soumet la totalité du réel à l’interrogation. La religion et la science proposent l’une et l’autre de tels systèmes mais comme l’écrit Freud elles ne procèdent pas du tout de la même manière. Qu’est-ce donc qui distingue le discours religieux et le discours scientifique en ce qui concerne le souci de rendre intelligible le réel ? Pour l’analyse détaillée voir le corrigé: la science est-elle incompatible avec la religion?

News Reporter