Les liens concernant la durée de vie des aliments sont accessibles via PEARLTREES. DLUO pour les code des usages de la charcuterie pdf et les alcools ?

C a pour rôle de stabiliser microbiologiquement le produit jusqu’à la DLUO. Tout a fait d’accord pour la stabilisation microbiologique. Par contre pour le cote organoleptique la validation doit se faire à 2 ans, la congelation entraine des phenomenes de dessechement des produits. Mais vous pouvez deja avoir une idée de la tenue de votre produit en fesant un test organoleptique à 6 mois et a 1 an. C entre les 2 phases pour simuler le transport du magasin à son frigo par le consommateur.

Oui mais un produit surgelés présentera-t-il les mêmes qualités au bout d’une semaine qu’au bout de 2 ans ? Dans ce cas pourquoi ya-t-il une DLUO si le produit ne bouge pas une fois surgelé ? A retailer may legally sell fresh or processed meat and poultry products beyond the expiration date on the package as long as the product is wholesome. It is also legal for a retailer to change a date on wholesome fresh meat that has been cut up and wrapped in the meat department of the supermarket. However, it is not legal to modify a label on a product packaged under federal inspection. If a product has an expired date and the food remains wholesome, the product may continue to be offered for sale but the expired date cannot be altered, changed or covered up by a new date. A special case is infant formula and some baby food.

Do not buy or use it past the date and do not purchase it if the date has been changed. Je travail dans une entreprise de fabrication de salades de fruits, et je voulais savoir si une validation de DLC doit être obligatoirement réalisée par un laboratoire accrédité ou si elle pouvait être faite en interne ? Les études de vieillissement peuvent bien sûr être effectuées en interne. Il est intéressant de consulter la norme NF V01-003 “lignes directrices pour l’élaboration d’un protocole de test de vieillissement pour la validation de la durée de vie microbiologique” afin de concevoir un protocole pertinent. Notre activité est la cuisson de produits vendus réfrigérés. Existe-t-il une règlementation sur ce type de pratique?

J’espère que certains d’entre vous pourront m’éclairer afin que je puisse exposer les risques d’une recuisson à ma direction. Il faudrait proposer d’utiliser si c’est possible le produit comme matière première d’une autre recette car la recuisson va couter cher. On peut aussi penser à de la vente au personnel. Mais aussi la proposer à prix coutant à des organismes qui accepte les DLC courtes au niveau local. Quoi qu’il en soit si les quantités sont importantes, revoir les productions pour diminuer les quantités en DLC courtes. Il faut dans la mesure du possible produire de façon à ne pas avoir de reste.

News Reporter